Le pouvoir inouï de la JOIE

//Le pouvoir inouï de la JOIE

Le pouvoir inouï de la JOIE

J’ai été stupéfaite d’apprendre récemment que les gens rient en moyenne 1 minute par jour. Triste statistique !

Serions-nous rendus à une époque où il nous faut apprendre à rire…?

Être joyeux ne rime pas forcément avec rire à chaudes larmes. Encore faut-il la ressentir cette joie à l’intérieur de soi. Que ce soit au travail, en famille ou entre amis, qu’est-ce qui freine vos élans de joie ?

Naît-on heureux ou malheureux ?

Certes, il y a une propension naturelle à être plus l’un ou plus l’autre, mais ce qu’il faut savoir c’est que « bonheur et malheur » font partie de nous. Tout simplement ! Nietzche les voyait comme deux frères jumeaux qui grandissent et évoluent ensemble.

Selon moi, j’aime bien la voir comme une œuvre à créer ou comme un art qui au fil du temps, s’enrichit, se développe et s’exprime entre autres, par la faculté d’apprendre à « aimer se voir évoluer, grandir et être bien avec soi-même ». Ce qui de surcroît fera de nous des personnes toujours plus authentiques et uniques. Apprendre à se connaître est du grand ART. Il n’y a pas si longtemps, cela remonte à environ deux ans, je me suis entendue dire que ma grande joie de vivre venait d’une tristesse richement vécue. Ce regard conscient sur moi-même m’a littéralement propulsé…

Mais attention…

Car les joies passives diffèreraient des joies actives. Dit en des mots simples, si le sentiment de joie qui vous habite vient d’une expérience intérieure, cela signifie que votre être contient la joie et que celle-ci sera beaucoup plus durable. À l’inverse, si le fait de recevoir un compliment ou de la reconnaissance d’autrui vous amène à vous sentir joyeux, cette joie « dite passive » viendra teinter votre état d’être de manière temporaire.

Vue autrement, Spinoza évoquait que : « La joie augmente la puissance d’action tandis que la tristesse elle, diminue la puissance d’action ».

Savez-vous que vous pouvez l’amplifier et lui donner encore plus de pouvoir ?

Voici quelques astuces :

·       Pratiquer le contentement chaque jour en prenant 2-3 minutes pour noter 5-6 choses pour lesquelles vous l’avez ressenti en dedans de vous;

·       Faites briller chaque jour une petite facette de votre talent;

·       Ayez de la gratitude, soyez bon et généreux avec vous;

·       Pratiquer le lâcher-prise surtout sur les choses sur lesquelles vous n’avez aucun pouvoir;

·       Donner toujours un peu de vous. Donner c’est recevoir!

·       Souriez avec votre cœur, même dans les moments difficiles;

·       Dites un grand « OUI » à la VIE !

Le plus grand des privilèges est celui d’être son propre maître. Cultivez la joie et votre talent s’amplifiera naturellement.

 « Votre joie est votre tristesse sans masque », disait Gibran.

Martine Beaulieu MCC, coach & éveilleuse de talent

2019-03-12T14:03:13+00:00